Des Biohuts pour préserver la biodiversité marine

Le 28 mai dernier, Maud Fontenoy était sur le port de Cap d’Ail pour remettre officiellement à Michel Perrin la certification « Port Propre Actif en Biodiversité », obtenue et délivrée par l’AFNOR en janvier 2019. Avec ce trophée, la vice-présidente de la Région Sud, en charge du développement durable, de l’énergie et de la mer, récompensait l’engagement du port dans une démarche de régénération de la biodiversité marine.

Grandir avant de prendre le large

Tout a commencé en 2018. Le port de Cap-d’Ail fait appel à la société Ecocean pour installer 52 nurseries à poissons dans le bassin portuaire (voir plan d’implantation). Ce programme, suivi sur quatre ans, a pour objectif de permettre aux larves et aux jeunes poissons de grandir avant de prendre le large. Depuis le début de l’année, quatre visites de contrôle ont été réalisées. Pour sensibiliser les usagers et les visiteurs, un Biohut est exposé à l’entrée du Port.

Restaurer le milieu marin

La société Ecocean a participé activement à la 4e édition de la fête du port avec l’animation d’un stand et d’un jeu. Cette jeune société, pionnière en matière de PCC (Post-Larval Capture and Culture), œuvre au quotidien pour la restauration des milieux marins et la préservation des ressources halieutiques, en mettant en œuvre des solutions opérationnelles dans le monde entier.